Excite

Comportement alimentaire : comment l'améliorer pour une meilleure santé

Améliorer son comportement alimentaire est indispensable si l'on veut éviter d'être exposé à de graves problèmes de santé. C'est également l'unique solution pour mincir et rester mince. Pouvoirs publics, professionnels de la santé et industriels s'investissent pour que changent les comportements à l'égard de la nourriture. De nombreuses maladies graves pourraient être évitées si les bonnes habitudes alimentaires primaient sur les mauvaises.

Bien se nourrir, ce n'est pas qu'une question de ligne. C'est tout d'abord mettre toutes les chances de son côté pour rester en bonne santé. Apporter tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme ne peut être possible qu'en adoptant le meilleur comportement alimentaire qui soit. Dès lors que l'alimentation est variée, d'excellente qualité, et en quantité suffisante mais non excédentaire, les problèmes de surpoids sont déjà bien moins présents. On a donc tout à y gagner.

Un bon comportement alimentaire s'apprend dès la plus tendre enfance. Et pour obtenir une aide précieuse, pourquoi ne pas consulter un spécialiste de la diététique ? Les consultations chez un nutritionniste sont prises en charge par l'Assurance Maladie et les mutuelles complémentaires Santé. Celles-ci remboursent d'ailleurs aussi les consultations chez un diététicien. Et même si l'on a la chance de ne pas souffrir de problèmes de poids, on peut décider de demander conseils à ces spécialistes de l'alimentation pour bien d'autres raisons.

Aujourd'hui allergies et obésité frappent de plus en plus souvent et les victimes sont de plus en plus jeunes. Il s'agit de deux fléaux bien présents sur notre territoire national, mais également dans les pays industrialisés en général. L'alimentation industrielle est trop salée, trop sucrée, trop grasse, pleine de conservateurs, de colorants et autres additifs allergènes. Elle est désormais montrée du doigt et représente un réel danger pour la santé. Préparer des petits plats soi-même à la maison coûte moins cher que d'acheter du tout-prêt. Et la qualité est bien meilleure si l'on prend garde de se procurer les bons produits, les fruits et légumes de saison.

Cancers, maladies cardiovasculaires, diabète de type II, hypercholestérolémie, allergies alimentaires, surpoids, obésité, mais également perte d'énergie, fatigue, dépression saisonnière, caries : voici en quelques "maux" les conséquences d'un mauvais comportement alimentaire lié à une sédentarité excessive. Et c'est sans compter les problèmes de rétention d'eau et de cellulite indurée dont souffrent bon nombre de femmes (et d'hommes, bien que minoritaires).

Enfin, on ne peut évoquer le comportement alimentaire sans penser à deux autres fléaux et non des moindres : l'anorexie et la boulimie. Ces deux maladies sont à prendre au sérieux, et toute manifestation inquiétante dans l'attitude alimentaire d'un enfant, d'un adolescent voire d'un adulte ou d'une personne âgée doit être prise au sérieux. On ne sort pas indemne de l'anorexie ni de la boulimie... quand on s'en sort.

Bien manger en toute simplicité : la meilleure des thérapies

Ce n'est certainement pas à coup de thérapies médicamenteuses que l'on va tendre vers une amélioration de l'état de santé des populations, mais bien en changeant de comportement alimentaire. Dans les centres de prise en charge de l'obésité, on parle d'ailleurs de rééducation alimentaire.

La majorité des gens ne savent plus se nourrir et certains en meurent. Il faut privilégier les produits frais (fruits et légumes, crus et cuits), les viandes maigres, les oeufs, le poisson, les laitages, l'eau plate. Les épices et aromates doivent être largement utilisés en remplacement du sel. Alors un grand pas sera fait pour la lutte contre les maladies mortelles qui touchent les populations "trop" nourries (un comble !)...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017