Excite

Comment surveiller ses grains de beauté

Tout le monde possède quelques grains de beauté sur le corps. Certaines personnes en sont même recouvertes. On les appelle également des naevi ou des nevus et ils apparaissent dans l'enfance et jusqu'à l'âge de 30 ans. Ces petites tâches pigmentées sont la plupart du temps inoffensives. Mais elles peuvent également être un début de mélanome. En apprenant comment surveiller ses grains de beauté, on peut agir en prévention et ainsi être pris en charge rapidement dans le cas d'un mélanome.

Chaque partie du corps doit être étudiée attentivement :

  • le visage, les oreilles, les aisselles, le cou, la poitrine et le ventre face à un miroir ;
  • sous la poitrine, en soulevant un peu les seins ;
  • le cuir chevelu, grâce à un sèche-cheveu et avec l'aide d'une personne ou d'un miroir ;
  • les bras et les coudes ;
  • les mains, paumes et avant-bras, mais aussi les ongles ;
  • la nuque, les épaules et le dos à l'aide d'un miroir ;
  • les fesses, les parties génitales, l'arrière des cuisses et l'arrière des mollets en s'aidant d'un miroir ;
  • la face antérieure des cuisses et mollets, mais aussi les pieds, en s'asseyant sur une chaise.

Comment surveiller ses grains de beauté et savoir s'ils sont suspects ?

Le mélanome peut apparaître spontanément sous la forme d'une petite tache brune, ou, dans 20 à 25 % des cas, être un grain de beauté déjà présent qui a évolué. Il est aisé de confondre un névus et un mélanome, d'où l'importance d'être vigilant. Un grain de beauté suspect présente une ou plusieurs de ces caractéristiques :

  • il est asymétrique au lieu d'être bien rond ;
  • ses bords sont irréguliers, comme déchiquetés ;
  • sa couleur n'est pas homogène ;
  • son diamètre est de 5 mm ou plus ;
  • sa taille ou sa forme évolue au fil du temps.

D'autres signes sont à prendre en compte. Si le grain de beauté saigne, gratte, s'encroûte ou quoi que ce soit d'anormal, il y a peut-être un problème.

Quand faut-il montrer ses grains de beauté à un médecin ?

Dès lors que l'on observe un ou plusieurs signes d'un problème potentiel sur un grain de beauté, il faut en parler à un professionnel de santé (médecin traitant ou dermatologue). Lui seul peut déterminer s'il s'agit d'un grain de beauté ou d'un mélanome après avoir effectué les tests requis.

Dans le cas d'un mélanome, plus la prise en charge est faite tôt, plus les chances de guérison sont élevées.

Un dépistage annuel gratuit

Savoir comment surveiller ses grains de beauté est essentiel, mais pouvoir en parler avec un professionnel de santé est primordial également. Chaque année, au mois de mai, de nombreux dermatologues offrent un dépistage gratuit lors de la Journée Nationale de Prévention et de Dépistage des cancers de la peau. C'est l'occasion de discuter avec un dermatologue, de poser des questions, d'être rassuré et guidé, et aussi de bénéficier d'un examen complet. Autant en profiter !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017