Comment réagir après un choc sur le crâne

Un choc sur le crâne est un accident extrêmement fréquent et ne nécessite pas forcément d'appeler les services d'urgence. Comment réagir ?

Prendre un coup sur la tête est dans la majeure partie des cas tout à fait bénin. Il est donc inutile de se ruer à l'hôpital pour passer une radiographie. Les rayons peuvent même, selon les cas, être plus dangereux qu'il y paraît.

Si un choc sur le crâne n'occasionne aucune plaie, il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Pour être rassuré une consultation médicale est possible dans les deux heures suivant l'incident. A l'inverse, en cas de coupure du cuir chevelu, il est bien entendu obligatoire de se rendre chez un médecin. Le praticien saura exactement comment nettoyer la blessure et, si besoin, la suturera. Pour lui permettre de porter un diagnostic précis, il conviendra de lui fournir le plus de détails possibles sur les circonstances de l'accident, les symptômes ressentis suite au choc, l'attitude du blessé, etc.

Un choc sur le crâne (traumatisme crânien) n'est pas forcément grave. Toutefois, s'il existe le moindre doute, ou si le blessé semble avoir perdu connaissance même pendant un laps de temps relativement court, il faut appeler les pompiers. Eux sauront exactement quels soins d'urgence apporter. En attendant leur arrivée, mieux vaut placer la personne en position latérale de sécurité. Cette position empêchera un encombrement des poumons par les sécrétions stomacales.

Dans tous les cas, il est important de rassurer la personne ayant subi un choc sur le crâne, et de veiller sur elle. Le risque est la survenue insidieuse d'un coma.

Que peut engendrer un traumatisme crânien ? S'il paraît anodin, il n'en reste pas moins qu'il puisse causer un hématome, celui-ci risquant de compresser le cerveau dans les jours ou semaines à venir. Ce qui, parfois, peut nécessiter une hospitalisation en neurochirurgie. Les professionnels de santé prendront les décisions adaptées.

Il n'est pas inutile de rappeler que, pour éviter le traumatisme crânien, la pratique de nombreux sports (vélo, roller, équitation, etc.) nécessite le port d'un casque ou d'une bombe. Ce qui est tout aussi valable pour les adultes souvent bien plus négligents que les enfants.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2014