Excite

Chassons ce gras… il revient au galop !

Difficile de se battre contre des adipocytes aussi coriaces qu'organisés. Combat perdu d'avance ?

Les medias et spécialistes en esthétique l'ont bien compris, le sujet est vendeur. Peu importe qu'il soit efficace ou non, le marché de la minceur rapporte beaucoup d'argent. Les consommateurs ne sont pas si dupes qu'ils en ont l'air : une part d'eux-mêmes est totalement consciente que la plupart des régimes et produits miracles ne sont que leurres, mais le plaisir de jouer à y croire est si fort qu'ils sont prêts à y investir une bonne part de leurs économies.

Qu'en est-il exactement de ces adipocytes que tout le monde combat, et qui font tant parler d'eux ? Les sachant responsables de la cellulite, on finit par les rendre coupables de toute la misère morale des stars alcoolo-suicidaires et accros à l'héro, des mannequins anorexiques du XXIème siècle... Voire de l'obésité des nouveaux ultra gros de notre vieille Europe jusqu'alors moins touchée par le phénomène XXL que nos amis Ricains.

Le mal ne viendrait-il pas plutôt d'un amour surdimensionné de son autre Moi ? Les adipocytes se vengent aujourd'hui de n'avoir pu vivre en paix les années passées. Trop de régimes, de privations, de frustrations pour parfois ne perdre que quelques grammes… avant de reprendre très souvent plusieurs kilos. Le corps a ses adipocytes que la famine n'intimide pas. Privés, ils se rebiffent, programmés qu'ils sont pour synthétiser les lipides et aider à leur libération dans le sang.

À entraver son métabolisme, le consommateur d'aujourd'hui n'a réussi qu'une chose : enrayer la mécanique merveilleuse qu'était, encore hier, la machine humaine pourtant si bien réglée naturellement.

La course insensée et acharnée aux diktats de la minceur sera difficile à endiguer. Capitons dit-on ? À trop vouloir en perdre, on risque d'en reprendre !

Photo : Erratic Wisdom (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2020