Excite

Cancer de la thyroïde : un risque accru dû aux irradiations

La thyroïde, glande de petite taille située à la base du cou, a pour rôle la sécrétion de thyroxine ou T4 et de triiodothyronine ou T3, deux hormones impactant directement le fonctionnement de la majorité des organes. La glande thyroïde marche de pair avec l'hypophyse, située dans la selle turcique ou fosse pituitaire.

Actuellement, il est de plus en plus fréquent de déceler des anomalies de la glande thyroïde, dont le cancer thyroïdien qui - contrairement à d'autres – ne présente pas de signes facilement repérables. C'est pourquoi on dit que le cancer de la thyroïde est la plupart du temps asymptomatique. Il faut souvent attendre un stade avancé pour que ce type de cancer présente des symptômes spécifiques. Ceux-ci peuvent être définis comme suit :

  • La gorge et/ou le cou deviennent sensibles à douloureux
  • Le patient ressent une boule de petite taille à l'avant du cou
  • La voie se modifie ou s'enroue facilement
  • Les ganglions lymphatiques situés dans le cou gonflent
  • La respiration est malaisée
  • La déglutition est difficile

Mais d'autres maladies peuvent être à l'origine de ce type de symptômes comme, par exemple, un goitre. Pour confirmer ou infirmer le diagnostic d'un cancer de la thyroïde, le patient doit subir une série d'analyses de sang et d'examens cliniques, une scintigraphie, une échographie de la glande thyroïde et si besoin, une biopsie. Le cancer thyroïdien étant plus facile à guérir lorsqu'il est décelé tôt, les personnes particulièrement exposées aux risques et ressentant des symptômes évocateurs ont tout intérêt à consulter sans attendre.

On sait aujourd'hui que les risques de développer un cancer de la thyroïde sont augmentés par l'irradiation. Il existe plusieurs cas d'irradiation : la contamination par iode radioactif, certains traitements médicaux. Mais les antécédents familiaux comptent également beaucoup dans le développement de ce type de cancer. Une mutation génétique peut être à l'origine d'un cancer thyroïdien.

L'ablation de la glande thyroïde et curage ganglionnaire donnent de bons résultats. Mais l'ablation de la thyroïde implique un traitement à vie afin de combler l'absence d'hormones. Il s'agit d'un traitement substitutif qui est généralement très bien toléré. Bien entendu, de nombreux facteurs déterminés par les spécialistes en cancérologie peuvent donner lieu à des traitements complémentaires tels que radiothérapie à l'iode, ou chimiothérapie entre autres.

Fukushima, Chernobyl et autres apocalypses radioactifs (photo) n'ont pas été sans incidence sur la recrudescence du cancer de la thyroïde au niveau planétaire. De même, certaines professions exposent à ce risque comme – par exemple – celles qui obligent à travailler à proximité immédiate des centrales nucléaires.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017