Excite

Attention aux formules des cosmétiques pour bébés

La Réglementation Cosmétique Européenne doit être respectée concernant la formulation des produits destinés à la peau. Outre le tollé provoqué par l'expérimentation sur les animaux par certaines marques, la peau des bébés est en danger car de nombreux produits contiennent des substances nocives.

La peau des nourrissons est fragile, pH neutre pendant plusieurs semaines, pas de film hydrolipidique pour la protection de la peau. Elle rougit très vite, pouvant être facilement à vif. Elle peut très vite être déshydratée, provoquant de nombreuses sensations d'inconfort, pouvant aller jusqu'à une peau atopique, de l'eczéma. De nombreux produits cosmétiques, vendus notamment en pharmacies, permettent de prendre soin de la peau des bébés. Mais certains sont formulés à partir de substances dangereuses, selon l'ONG Women in Europe for a Common Future, qui s'est penché sur shampoings, lotions, laits nettoyants, lingettes destinés exclusivement aux bébés.

Quelques clés pour une alimentation préservant la santé de son bébé

341 produits ont été testés entre juillet et août 2015. Ils sont vendus en France dans les pharmacies, parapharmacies, supermarchés et magasins biologiques. L'ONG a classé les ingrédients selon trois catégories, risque élevé, risque modéré et risque faible ou non identifié, en se basant sur les études scientifiques et les autorités sanitaires européenne et française.

Sur les 341, 299 sont composés d'ingrédients à risque élevé puisqu'ils contiennent un allergène par contact, la méthylisothiazolinone, pour 19 d'entre eux, dont sept lingettes. 54 produits contiennent un conservateur soupçonné d'effets toxiques sur la reproduction, le phénoxyéthanol, dont 26 lingettes. 226 produits contiennent des parfums pouvant entraîner des allergies. La Société française de dermatologie avait déjà tiré la sonnette d'alarme, en 2012, concernant le MIT, remplaçant des parabens. Les irritations et eczémas seraient en nombre croissant. Bruxelles, en 2014, en avait imposé la réduction de son usage mais sans l'interdire.

Quatre ingrédients ou famille d'ingrédients sont classés dans la liste à risque modéré. Ce sont 181 produits comportant l'EDTA, pour 87 produits, composé présent dans les produits moussants et lingettes, des sulfates, pour 50 produits, des huiles minérales, pour 30 produits provenant de l'industrie pétrolière et des nanoparticules pour 14 produits solaires. Trois ingrédients à risque élevé dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans doivent être interdits, selon la demande de l'ONG.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017