Excite

Arrêter de fumer : des nouvelles de la nicotine coupe-faim

Pour beaucoup de fumeurs, l’éventualité de prendre du poids, s’il décident d’arrêter, va être insupportable. Bonne nouvelle pour eux, des chercheurs américains ont fait quelques découvertes sur l’effet coupe-faim de la nicotine.

Quand on a été fumeur de longue durée, mettre fin à cette vilaine habitude peut être une épreuve très difficile, entre douleurs musculaires, sautes d’humeur, angoisses… A cela va se rajouter la prise de poids qui est évaluée à 2 kilos pour un homme et à un peu plus de 3 kilos pour une femme. Beaucoup diront que le manque va forcément pousser à ouvrir la porte du frigo et que la nicotine fait consommer au plus 200 calories de plus par jour. Ce dont on conclura, en toute logique, qu’il suffit de reprendre de bonnes habitudes alimentaires, d’éviter le grignotage et de pratiquer une activité sportive pour que la balance ne bouge pas d’un iota. On peut même rêver à une petite perte de poids. Hélas, la vérité peut être toute autre.

La bonne nouvelle pourrait bien venir d’une étude effectuée par des chercheurs de plusieurs instituts américains. Selon eux, la nicotine agirait sur certains récepteurs qui ainsi auraient des actions coupe-faim et brûle-graisse. Selon d’autres scientifiques, des substances comme la cytisine pourrait avoir les mêmes effets et aider le sevrage tabagique. Mieux encore, elles pourraient être efficaces dans le traitement de l’obésité. A noter toutefois que, selon l’université de McGill au Québec, les récepteurs nicotiniques sont connus depuis les années 1970. Ils ont été appelés ainsi parce qu’ils sont la cible privilégiée de cette substance qui pourra ainsi contrôler son hôte. Pas folle, la nicotine!

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018