Excite

Angine blanche : diagnostic et traitements

Également appelée angine érythémato pultacée, l’angine blanche laisse apparaître des taches blanches contenant des pus sur les amygdales gonflées de la personne malade. Elle se traduit par une déglutition difficile, toux, forte fièvre, maux de tête et parfois des ganglions sous la mâchoire. Lorsque ces symptômes se manifestent, il est important de déterminer si l’origine est bactérienne ou virale.

Angine blanche virale

Plusieurs symptômes physiologiques permettent de diagnostiquer une angine blanche virale lorsqu’elle est causée par un virus : fièvre, fatigue, vomissements, douleur aux oreilles, courbatures, difficultés à respirer et éruption cutanée. Une angine blanche virale peut guérir normalement sans qu’il soit nécessaire de prendre des antibiotiques. Des médicaments (antalgiques et antipyrétiques) peuvent être prescrits pour atténuer la douleur et la fièvre.

Angine blanche bactérienne

Un test de diagnostic rapide permet de déterminer si le streptocoque hémolytique non-A est à l’origine de l’angine blanche. Si c’est le cas, un traitement par des antibiotiques s’impose pour éviter les complications. Il faut savoir que ce type d’angine peut entrainer un rhumatisme articulaire aiguë. Cela dit, d’autres bactéries peuvent être responsables d’une angine blanche : staphylocoque, pneumocoque, bactérie pasteurella tularensis, la toxoplasma gondii.

Les complications possibles d’une angine blanche

Si l’angine blanche bactérienne n’est pas traitée, elle peut entrainer une inflammation des ganglions du cou. Des complications cardiaques comme la myocardite, rénales et articulaires sont également à craindre. Lorsque l’infection s’aggrave, l’enduit blanchâtre devient gris-jaune ou tacheté et les autres symptômes deviennent plus importants.

Pour éviter toute forme de complication, une angine, qu’elle soit blanche ou rouge, doit être traitée dès l’apparition de symptômes.

Les différentes sortes d’angine

D’abord, il faut savoir que les termes « pharyngite » et « angine » désignent une inflammation aiguë de la zone oropharyngée. En général, on parle d’angine lorsque l’inflammation touche les amygdales et de pharyngite lorsque toute la muqueuse est concernée. Il existe donc plusieurs types d’angine : angine blanche, rouge, pseudo-membraneuse, ulcéreuse, vésiculeuse et l’amygdalite caséeuse.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017