Excite

Quelques clés pour une alimentation préservant la santé de son bébé

Il est communément admis qu'une bonne santé passe avant tout par une saine alimentation. Paradoxalement, nous vivons dans une société qui offre une surabondance de possibilités alimentaires, avec malheureusement des dérives qui peuvent conduire facilement à des erreurs qui porteront, à terme, préjudice à la santé des personnes. Afin d'éviter ces problèmes, il convient de faire les bons choix, dès les premiers moments de la vie. Voici donc quelques clés qui aideront à proposer une alimentation préservant la santé de son bébé.

Le lait élément essentiel pour une alimentation préservant la santé de son bébé

L'aliment essentiel pour le bébé reste le lait pendant les premiers mois de sa vie. La maman choisira d'allaiter ou de proposer des biberons de lait premier puis deuxième âge à son enfant. Cependant, quelle sera la formule la plus bénéfique ?

Ces dernières années, on a assisté à un retour en grâce de l'allaitement. Si dans les années 70, le passage aux formules premier et deuxième âge s'était généralisé, notamment avec le soutien du corps médical, on assiste maintenant au phénomène inverse, avec une sensibilisation aux bienfaits de l'allaitement dès les cours de préparation à l'accouchement.

Les bienfaits de ce type d'alimentation sont multiples :

  • Le lait produit par la maman est directement calibré pour son bébé. La quantité ainsi que la qualité du lait variera avec le temps, y compris au cours de la tété afin de nourrir au mieux l'enfant. Les bébés allaités sont statistiquement ceux présentant le moins de risque de surpoids précoce.
  • Les anticorps de la maman passent dans le lait maternel, ce qui permettra de protéger le bébé durant les premiers mois de sa vie. Ce renfort immunitaire sera particulièrement bénéfique pendant les mois d'hiver.
  • Il est communément admis de dire que ce mode d'allaitement pourra protéger les enfants d'éventuelles allergies notamment alimentaires. Ceci ne sera vrai que si la maman suit un régime d'éviction des substance allergisantes pendant la grossesse et au cours de l'allaitement. Il ne faut cependant pas attendre de miracle car la protection ne saura être totale, particulièrement si le patrimoine génétique de l'enfant présente de fortes prédispositions au développement de ce type d'allergies.

Si effectivement cette option reste la meilleure, car parfaitement adaptée aux besoins du bébé, il faut tout de même reconnaitre que les formules premier et deuxième âge peuvent parfaitement convenir dans le cadre d'une alimentation préservant la santé de son bébé.

L'introduction des autres aliments

Dès quatre mois, il sera possible d'introduire fruits et légumes sous forme de soupes et de compotes. À cet âge là, l'ensemble devra être cuit et les produits devront être choisis avec soin. Les premiers légumes introduits seront la carotte et la pomme de terre. Côté compote, il faudra préférer la pomme.

Celles souhaitant cuisiner elles même les plats de leur enfants se tourneront de préférence vers des fruits et légumes bio afin d'éviter l'absorption de résidus de pesticides.

Par la suite, pourront être progressivement introduits les fromages à pâte cuite ou à pâte fondue. Attention cependant, il faudra prendre soin d'éviter de donner des produits au lait cru aux enfants en raison des risques de contamination bactérienne.

La viande et le poisson rentreront progressivement dans l'alimentation, en quantité contrôlée (au départ, pas plus de 50 grammes par jour) afin de ne pas fatiguer le système rénal du bébé.

Croissance et alimentation

L'alimentation devra s'adapter à l'enfant au fur et à mesure de la croissance de celui-ci. Un poids idéal couplé à un bon développement psychomoteur seront les signes d'un bon état général. Si l'enfant présente des allergies alimentaires, il faudra très tôt le faire suivre par un pédiatre allergologue afin d'obtenir toutes les clés permettant de fournir une alimentation préservant la santé du bébé atteint.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017