Excite

Alcool, toujours plus d'hospitalisations

  • @getty Images

Boire beaucoup peut entraîner l'alcoolisme. Ne pas supporter l'alcool, être saoul peuvent être source de comas éthyliques, autant chez les jeunes que chez les gens plus âgés. Les services d'urgence des hôpitaux ne désemplissent pas. L'alcool est une des premières causes d'hospitalisations.

Une étude a publié les chiffres concernant l'alcool. L'hospitalisation due à l'alcool a un coût. Il est estimé à 2,64 milliards d’euros en 2012. La prise en charge hospitalière des abus d'alcool est toutefois insuffisante même s'il est une des premières causes d'hospitalisation. En 2012, le chiffre était de 580 000, en augmentation de 11,3 % par rapport à 2006. Les séjours étaient courts en médecine-chirurgie-obstétrique avec un coût de 1,22 milliard d’euros, sur 55,4 milliards au total.

Trois méthodes pour arrêter de boire.

En psychiatrie, où l'alcoolisme est traité, 2,7 millions de journées lui sont dues, soit 10,4% du total des journées dans les HP. Plus de 2 millions de journées, pour alcoolisation excessive, ont été recensées dans les services de soins et de réadaptation, soit 5,6 de leur activité. Un total qui représente 3,6% des dépenses hospitalières de l'année 2012.

En France, l'alcool fait 49 000 morts par an et reste le deuxième cause évitable de mortalité, la première étant le tabac avec 78 000 décès.

Cinq fois plus de patients sont hospitalisés à cause de complications dues à l'alcool et non à la dépendance seule. Ils ont en moyenne 57 ans, ceux pour sevrage, 48 ans, et ceux pour une intoxication aiguë, 43 ans. Il est constaté aux urgences et ensuite lors d'hospitalisation pour ivresse, une insuffisante prise en charge. Les complications comme cirrhose, troubles neurologiques, cardiovasculaires comme l’hypertension ou dilatation cardiaque, accidents, cancers... seraient évitées si les phases préliminaires, ivresse aiguë, alcoolisation excessive chronique, dépendance avaient été traitées suffisamment tôt. Les cancers de la gorge, du foie et de l'oesophage sont les premières causes de mortalité due à l'alcool mais ces décès ne sont pas compris dans les coûts annoncés.

Ces coûts seraient toutefois sous-estimés selon les signataires de l'étude.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017