Excite

300% c'est trop fort de roquefort

En riposte à l'interdiction d'importations de boeuf aux hormones par Bruxelles, les Américains triplent les droits de douane sur le roquefort.

Boeuf aux hormones

Il n'y a rien de mauvais dans le lait de brebis ni dans les moisissures du roquefort, ce qui est loin d'être le cas du bœuf aux hormones très controversé. Mais les Etats-Unis semblent prêts à s'attaquer à un symbole: le roquefort.

L'Europe interdit les importations de bœuf aux hormones des Etats-Unis et l'Oncle Sam répond par une augmentation des droits de douane sur le célèbre fromage. Il rend peut-être ainsi service aux exportateurs qui étaient déjà laminés par 100% de droits de douane sur les importations de roquefort aux Etats-Unis, pour un volume de seulement 2% des exportations totales, soit 400 tonnes annuelles.

La Confédération générale du roquefort le déplore mais annonce la fin des exportations de roquefort vers les Etats-Unis. Les producteurs ne gagnaient de toutes façons pas d'argent sur les exportations de roquefort aux Etats-Unis et ne faisaient que conserver un marché déficitaire.

Ils ont dit

"C'est frustrant que ce soit encore nous qui devions pâtir de ces mesures de rétorsion de la part des Etats-Unis", a regretté Béatrice Weirich, porte-parole de la Fédération régionale du syndicat des éleveurs de brebis (FNSEA).

"On a consenti à un effort financier depuis des années pensant qu'il était plus difficile de rentrer à nouveau sur un marché que d'y rester même à perte, mais on s'est peut-être trompé, c'est fini on n'en enverra plus là-bas", dit Robert Glandières, président de la Confédération générale du roquefort.

Photo: Flickr

.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017