Excite

Les UV artificiels sont cancérogènes

Longtemps considérés comme des cancérigènes probables, les rayons ultraviolets (UV) sont désormais classés par les experts en cancérologie de l'OMS dans la catégorie des cancérigènes les plus dangereux.

Il s'en suit que les cabines de bronzage et l'exposition aux UV sont dorénavant logées à la même enseigne que le tabac, l'hépatite-B ou encore le ramonage des cheminées voir même l'arsenic et le gaz moutarde.

Ce sont les conclusions, pour le moins alarmantes, avancées par 20 experts de neuf pays réunis en juin au CIRC. Ces derniers ont affirmé, entre autres, que le risque de mélanome, la forme la plus agressive du cancer de la peau, grimpe de 75% chez les personnes ayant recours aux cabines de bronzage avant l'âge de 30 ans. La raison étant que la plupart des lumières utilisées dans les cabines de bronzage émettent principalement des rayons ultraviolets, connus pour provoquer le cancer de la peau et des yeux.

Cela dit, l’objectif de ces études scientifiques n’est pas d’interdire les cabines de bronzage mais d’informer le public sur les dangers que présente une exposition régulière aux rayons de ses appareils. Nina Goad, de l'association britannique des dermatologues, a avancé qu’« il est grand temps d'avancer pour réguler le secteur, éviter que des enfants utilisent les lits de bronzage et s'assurer que ces appareils soient soumis à des avertissements sanitaires ».

Le véritable enjeu est de faire connaître le risque lié à ce genre d'installation et le risque solaire en général. Pour avoir bonne mine, mieux utiliser des produits autobronzants que de faire des séances d'entretien à longueur d'année.

Photo : cigalemistralavande.centerblog.net

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017